La référence pour la location de maisons.

Colocation : Quelles sont les règles à connaître avant de s’engager ?

Accueil Immobilier Colocation : Quelles sont les règles...

Vivre avec des colocataires peut être un excellent moyen d’économiser de l’argent sur le coût du loyer, des services publics et d’autres nécessités de logement. Lorsque vous vous entendez bien avec vos colocataires, il peut être amusant d’avoir toujours quelqu’un avec qui parler et passer du temps.

Ce n’est pas toujours facile. Avoir un colocataire, même si c’est quelqu’un qui est un ami ou un proche, demande beaucoup de patience, de compromis et de compréhension. Il est important de connaître les principales règles de colocation avant d’emménager avec quelqu’un.

Prioriser la communication et le respect. Pour les factures, les affaires de chacun, les films, la musique et la télévision, le programme de nettoyage ; il est nécessaire de trouver un terrain d’entente.

1 – Avec vos colocataires, prenez soin de vos factures

Vous et vos colocataires devez toujours payer vos factures à temps. Avant d’emménager ensemble, vous devriez avoir une discussion honnête avec vos colocataires. S’il s’agit d’un bail unique, assurez-vous d’y figurer pour éviter des problèmes futurs.

De nombreux appartements offrent des options de paiement en ligne. Il devient très facile, dans ce cas, de régler vos factures. Vous pouvez également définir une notification automatisée qui vous est envoyée ainsi qu’à vos colocataires chaque mois en guise de rappel.

2 – Ne pas utiliser les affaires de votre colocataire sans sa permission

Ne pas utiliser les affaires de l’autre sans demander est l’une des règles de colocation les plus évidentes. Alors que certaines personnes sont plus décontractées sur le partage, d’autres ne le sont pas. Vous devez savoir quels genres de personnes sont vos colocataires et agir en conséquence.

La plupart des gens ont au moins certaines choses avec lesquelles ils n’aiment pas que les autres jouent. Votre colocataire peut-être très généreux en ce qui concerne le partage de la nourriture, mais déteste que vous touchiez son ordinateur portable. Si tel est le cas, respectez simplement cela ! Quand il s’agit de partager, surtout au début, moins c’est mieux.

colocataires
La colocation immobilière, un bon moyen d’accéder à un logement plus grand, tout en profitant de prix avantageux

3 – Faire attention aux films, à la musique et à la télévision

Si le téléviseur principal ou unique se trouve dans une zone commune, vous devez être prévenant. Cela signifie qu’il ne faut pas abuser de la télévision ou de la musique lorsque vos colocataires essaient de dormir ou de travailler.

De plus, vous ne devriez pas camper sur le canapé et contrôler constamment ce qui est regardé.

Quand il s’agit de jouer de la musique, vous devez utiliser des écouteurs autant que possible. Diffuser régulièrement de la musique à fond finit par énerver vos colocataires.

4 – Être les meilleurs amis ou pas

Bien qu’il soit agréable d’être ami avec vos colocataires, l’une des règles les plus importantes de la colocation est de se rappeler que vous n’avez pas besoin d’être les meilleurs amis. Vous pouvez faire les choses séparément et vous n’avez pas besoin de veiller constamment les uns sur les autres. Les relations amicales sont une bonne chose, mais la co-dépendance ne l’est pas.

Si la clause de solidarité fait partie de votre bail, vous serez contraint de régler les impayés de vos colocataires. Assurez-vous que vous aménagez avec des personnes de bonne foi pour éviter des situations inconfortables.

vie en societe colocation
L’aspect social en colocation : deux aspects de la médaille…

5 – Créer et suivre un programme de nettoyage

Lorsqu’il s’agit de vivre en paix avec vos colocataires, il est très important pour vous et ceux avec qui vous vivez d’établir un programme de nettoyage simple et facile à suivre. Il est important que vous soyez tous sur la même longueur d’onde concernant les niveaux de propreté acceptables. Concertez-vous pour choisir un jour par semaine, ou un nettoyage en profondeur, ou selon la disponibilité de chacun.

Si vous et vos colocataires avez des définitions radicalement différentes de ce que signifie être propre, cela peut devenir un problème. Idéalement, vous ne vivez qu’avec quelqu’un qui a (au moins) des normes similaires aux vôtres. Vu que ce n’est pas possible, vous devez communiquer et accepter le fait que vous et vos colocataires allez devoir faire des compromis.

Les parties communes peuvent rester un peu plus désordonnées que vous ne le souhaiteriez. Acceptez que vous allez devoir faire un effort continu, pour garder les choses bien rangées et un peu plus propres que vous ne le pensez.

Vous ne devez pas laisser de vaisselle sale dans l’évier, laisser de la saleté dans la maison ou faire toute autre chose, qui peut créer du ressentiment et nuire à votre relation avec vos colocataires.

6 – Respecter l’espace de vos colocataires

Respecter l’espace privé de votre colocataire peut signifier beaucoup de choses. Vous pouvez, ou non, être autorisé à entrer dans la chambre d’un de vos colocataires. Si votre présence dans la chambre de votre colocataire l’irrite, restez simplement à l’écart.

Il y a de fortes chances que vous n’ayez pas de bonne raison d’être là. Essayez d’avoir de l’empathie et comprenez que ce n’est pas parce que quelque chose ne vous dérange pas, que cela ne devrait pas les déranger.

7 – Les animaux domestiques sont la responsabilité du propriétaire

Soyez responsable avec vos animaux de compagnie. N’attendez pas de votre colocataire qu’il s’occupe de votre animal ou qu’il nettoie après ses dégâts. Vous devriez discuter de l’obtention d’un animal de compagnie avec vos colocataires avant d’en adopter un.

Même si vous avez peut-être le droit d’avoir un animal de compagnie, l’ajout d’un chat ou d’un chien dans un appartement est une décision importante. Considérez les implications qu’un animal a sur vos colocataires avant de décider.

8 – Participer aux tâches ménagères

Si personne ne vous aide à nettoyer votre maison, vous et vos colocataires allez devoir vous partager certaines des tâches ménagères les plus importantes. Laver les sols, épousseter, passer l’aspirateur et autres tâches doivent être effectués assez régulièrement.

Il n’est pas juste qu’un colocataire doive tout faire. Une bonne façon de répartir les tâches est de laisser chaque colocataire choisir une ou deux choses dont il veut être responsable. Vous pouvez répartir les tâches restantes en fonction de la semaine ou du mois.

9 – Ne pas manger pas la nourriture de vos colocataires

Manger la nourriture de l’autre est l’une des règles de colocation que vous ne devez pas enfreindre. Même si vous avez faim ou si vous sentez que votre colocataire a « beaucoup » de nourriture dans le réfrigérateur. Ce n’est pas votre droit de manger leur nourriture.

10 – Respecter les espaces partagés

Le salon, la cuisine, la terrasse et les autres espaces communs doivent être respectés. Si vous êtes un peu désordonné, assurez-vous de reléguer votre désordre dans votre chambre. Ne le laissez pas s’infiltrer dans les parties communes. Cela signifie également que vous ne devez pas constamment camper dans les espaces communs.

Ne pas garder un œil sur votre colocataire fait partie de la séparation de vos vies. Personne ne veut entrer dans une maison où il est constamment interrogé. Avant d’emménager avec vos nouveaux colocataires, gardez cette règle à l’esprit : chacun de vous a son espace !

taches menageres colocation

Conseils utiles

La clé d’une relation réussie avec votre/vos colocataire(s) est la communication. Si votre colocataire fait quelque chose que vous n’aimez pas, ne réprimez pas vos sentiments. Il est préférable de parler des choses qui vous dérangent plutôt que d’accumuler un tas de petites choses, qui mènent à une explosion majeure.

Discutez des zones de conflit potentielles :

  • Soyez ouvert aux compromis ;
  • Ne présumez jamais que votre colocataire est comme vous ;
  • Le respect et la courtoisie sont les fondements de toute relation positive ;
  • Évitez de porter des jugements. Vous n’êtes pas le parent de votre colocataire ;
  • Soyez honnête, assertif et défendez-vous, n’oubliez pas de le faire avec respect.
  • Si la colocation n’est pas faite pour vous, n’en faites pas un drame, cela arrive à des gens très bien 😉 Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers une location d’appartement plus classique, ou alors si vos moyens vous le permettent, acheter un logement, surtout que votre âge vous le permet certainement. Vous découvrirez en effet dans cet article, que le « meilleur âge » pour faire un emprunt immobilier tourne autour des 35 ans.

Agence immobilière à Paris : comment faire le bon choix ?

L'intérêt de passer par une agence immobilière pour louer ou vendre son bien est d'éviter les mauvaises surprises. Pour réussir votre projet, l'agent immobilier...

Choisir une agence immobilière à Montreux ?

Il est toujours recommandé de faire appel à une agence immobilière lorsque l’on souhaite vendre, acheter ou louer un bien immobilier. À Montreux, ville...

Diagnostic immobilier, l’atout sécurité de toute transaction immobilière

Lorsqu’il est bien planifié un projet immobilier est généralement un bon investissement. Dans le cas contraire, la présence de vices cachés peut virer au...

Choisir son agence immobilière Bordeaux

Comment choisir son agence immobilière Bordeaux ? Pour louer, vendre ou acheter une maison ou un appartement, il est toujours judicieux de s’offrir les prestations...