Locationmaison.site » Intérieur » Comment faire l’installation électrique d’une maison ?

Comment faire l’installation électrique d’une maison ?

L’installation électrique fait partie intégrante des étapes de la construction d’une maison. Elle intervient plus précisément lors du second œuvre. La fiabilité de l’installation électrique est nécessaire afin d’assurer la sécurité des habitants de la maison. Que faut-il donc prendre en compte pour une installation électrique réussie et quelles sont les normes à respecter ?

Réaliser soi-même l’installation ou engager un professionnel ?

Il est important de préciser que l’installation de l’électricité dans une habitation requiert des compétences techniques spécifiques. Si vous songez à le faire vous-même, il vaut mieux avoir une certaine expérience en dépit du fait de détenir certaines notions de base dans le domaine. Dans le cas contraire, vous risquerez d’exposer les habitants de la maison à d’éventuels risques, notamment d’incendie ou d’électrocution…

Aussi, il se pourrait que l’installation ne soit pas de qualité optimale et connaisse donc des dysfonctionnements au bout d’un certain moment. Voilà pourquoi il est conseillé de requérir les services d’un professionnel du domaine pour un travail impeccable. Toutefois, si vous tenez malgré tout à réaliser l’installation vous-même, il faudra respecter les règles qui s’imposent.

Les étapes d’une bonne installation électrique

L’installation électrique d’une maison se résume au respect de certaines étapes clés.

1re étape : les prises et les besoins en électricité

Cette étape débute inévitablement par le dessin des plans intérieurs de la résidence permettant d’entrevoir la disposition et le nombre des prises. La planification permet également d’avoir une idée de la consommation en électricité. Il est ainsi plus aisé de souscrire à contrat d’électricité répondant à votre mode de vie et à vos besoins. Quelques consommations moyennes des appareils électriques d’une habitation au cours d’une année :

  • Congélateur indépendant : 350 kWh
  • Sèche-linge : 200 kWh
  • Lave-linge : 90 kWh
  • Lave-vaisselle : 180 kWh
  • Télévision : 100 kWh
  • Combiné (réfrigérateur et congélateur) : 390 kWh.

2e étape : le tableau électrique

Le tableau électrique est le point central où se joignent tous les circuits de votre installation électrique. De là, l’électricité est ensuite distribuée dans toute la maison. Cet appareil permet par ailleurs de déterminer la consommation notamment par le biais du disjoncteur électrique. Il faut préciser que l’installation du tableau électrique doit respecter certaines normes précises.

3e étape : la conformité du circuit électrique de votre maison

Environ 30 % des incendies domestiques ont pour cause un défaut dans l’installation électrique d’après le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer. Cela rappelle une fois encore l’importance du respect des normes et le choix d’un bon électricien. Voici à cet effet les normes majeures à observer :

  • La norme NFC 15-100
  • La mise sur circuit de certaines applications (lave-linge, cumulus, prises de courant entre 10 et 16 ampères, éclairage…)
  • Possibilité pour le circuit électrique de la demeure dédié aux prises de courant entre 10 et 16 ampères d’intégrer au plus 8 points de distribution.

Ensuite, le Consuel valide votre installation si elle respecte les normes puis délivre une attestation.

4e étape : le raccordement électrique

Le raccordement électrique est la touche finale de l’installation électrique. Elle se déroule en 2 étapes que sont le raccordement proprement dit, et le démarrage de l’installation. Ce dernier n’intervient qu’après l’obtention de l’attestation de conformité et l’installation du compteur électrique.

Voilà comment installer convenablement une électricité dans un logement.